Management stratégique et crise

Management stratégique et crise font bon ménage quand il est impératif de s’assurer de l’avenir de l’entreprise. A ce titre, le management stratégique prend toute sa force concernant, par exemple, le problème des voitures diesel Volkswagen; en effet, le management stratégique agissant sur le long terme, il est tout à fait adapté à de telles crises dont les effets sont malheureusement durables. Et il fallait encore une fois le hasard et l’indépendance des institutions américaines pour se rendre compte que la communication d’entreprise ne peut résister à l’épreuve des faits!

Le management stratégique lui ne se contente pas de communiquer car il pense sur le long terme. Et il n’oublie pas que chacune des actions de l’entreprise peut avoir des conséquences collatérales, surtout quand l’enjeu est comme ici mondial. Alors, comment dépasser de telles crises grâce au management stratégique? Je vous propose cinq facteurs comme autant d’étapes à franchir pour réussir à dépasser une crise:

  1. Analyser objectivement la situation
  2. Mobiliser ses ressources humaines
  3. Décider et agir
  4. Communiquer en externe
  5. Transformer la crise en opportunités

1- Analyser objectivement la situation

Avant tout, le management stratégique doit faire preuve de sang-froid et savoir prendre du recul. Mais ça c’est un peu tard quand la crise est là et qu’il faut sauver les meubles. Pour autant, le manager doit faire preuve, en matière de stratégie, de leadership et d’une bonne maîtrise de ses nerfs.

Ainsi, pour affiner son expérience de leader, le manager aura auparavant fait un travail sur soi et sur la confiance en soi. Il s’avère qu’en situation de crise, on peut vite oublier ses fondamentaux suivant la force de son estime de soi. Et analyser la situation, c’est arrêter de se voiler la face et prendre un minimum de recul; car les décisions stratégiques qui seront prises auront nécessairement un impact sur le long terme.

Volkswagen, un fer de lance de l’automobile allemande et mondiale, était quasiment devenu le numéro un de son secteur. Autant dire que l’effet d’entraînement d’un tel mastodonte peut être dévastateur et s’accompagner d’une spirale baissière de nombreux acteurs directs ou indirects; mais on y reviendra.

2- Mobiliser ses ressources humaines

v1-150x150

Le management stratégique de Volkswagen?

Mais ici, il s’agit avant tout de rétablir la confiance en interne et de se recentrer sur les valeurs fondamentales qui devraient être celles de l’entreprise. C’est aussi le moment de se rappeler qu’une entreprise, quelque soit le talent de ses dirigeants, ne peut rien faire de vraiment conséquent et durable sans ses ressources humaines… et les relations humaines engendrées.

Ainsi, le management stratégique doit savoir rassurer les équipes au travail, manifester la reconnaissance de la direction envers ses différents niveaux de collaborateurs et promettre de mettre tout en oeuvre, avec eux, pour restaurer la confiance légitime dans le produit ou le service.

Pour ce faire, le management stratégique s’appuie sur ce qui fait le cœur de la motivation des salariés. Cette motivation intègre plusieurs facteurs comme:

  • l’attachement du collaborateur à son travail
  • sa fidélité à l’entreprise
  • son sentiment de se sentir respecté et valorisé…

L’enjeu est ici de libérer la parole après avoir fait son mea culpa et endosser la principale responsabilité de ce qui arrive. Puis de récolter les propositions d’évolution provenant si possible des collaborateurs.

Outre de favoriser l’esprit d’équipe, cette mise en confiance réciproque a le mérite de développer la cohésion d’équipes en se recentrant sur les sujets utiles. Et c’est bien là un des principaux atouts du management stratégique. Et si tout ne peut pas être dit, il faut impérativement être juste dans sa communication pour garder ou retrouver de la motivation et la faire partager.

3- Décider et agir

Prendre l’avis de ses subordonnés c’est une chose, encore faut-il aussi prendre ses responsabilités et décider. Et une fois cette décision prise, la communiquer à l’ensemble des personnels. Il s’agit là de rassurer, de montrer qu’il y a un vrai capitaine

dans le navire et inciter tout les collaborateurs à tenir un discours homogène vers l’extérieur.

Le management stratégique doit considérer que tout problème de crise est d’abord du fait de la hiérarchie; c’est le meilleur moyen pour être en mesure de se remettre en question afin d’agir dans l’intérêt de tous, clients, entreprise, salariés. Et apprendre de ses erreurs ne peut qu’anoblir le dirigeant.

4- Communiquer en externe

Beaucoup d’acteurs et de parties prenantes sont impliqués par la crise qui touche le mastodonte Volkswagen, cela va des propriétaires de ces véhicules aux autres constructeurs et aux équipementiers; en passant par le peuple allemand qui se sent éclaboussé.

La communication du management de crise doit alors être infaillible pour limiter la casse; ce n’est pas vraiment ce qu’on a observé avec le dirigeant de Volkswagen qui n’a guère eu d’autres mots que “je m’excuse”; un peu court quand 11 millions de véhicules, des millions de gens et des milliards de dollars sont en jeu!

Et cela prouve encore une fois que le management en  temps de crise en entreprise est l’apanage du management stratégique. Ce dernier n’hésiterait pas ici à collaborer avec d’autres acteurs et parties prenantes pour harmoniser les discours au profit de la sauvegarde et de Volkswagen et de ses salariés et de la profession.

Communiquer en externe dans ce cadre, c’est aussi réapprendre la modestie et oublier la vantardise qu’avait Volkswagen jusqu’alors quant à la qualité de ses véhicules. Et, malgré ses indéniables qualités, le concessionnaire Volkswagen aura du mal à se sortir de cette passe. Le management de crise lui sait tirer des leçons du passé pour mieux vivre le temps présent et mieux assurer l’avenir. Malheureusement, il semble que Volkswagen n’a pas su tirer des leçons de certaines errements du passé, notamment quant à son management des ressources humaines!

5- Transformer la crise en opportunités

Le management stratégique de crise doit redonner un avenir tangible à l’entreprise; et le manager stratégique se révéler  un

v1-150x150

Le diesel, perte de Volkswagen?

vrai leader, on l’a vu; cela notamment grâce à sa capacité à reprendre la situation de crise en main. Dans le cas de Volkswagen, la tâche incombera probablement à un autre dirigeant. Mais, s’il s’agit d’un “clone” de l’actuel, il est à craindre que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Car les discours stéréotypées n’ont plus cours face à l’ampleur de la crise.

Pourtant, des pistes sont possibles pour un bon management stratégique; en voici quelques unes:

  • Préciser qu’une telle faute ne se renouvellera pas… et tenir sa promesse;
  • communiquer sur ce qui fait la réputation avérée de l’entreprise telle la qualité générale de ses véhicules; récolter pour cela l’avis des utilisateurs de la marque;
  • faire un geste commercial accompagné impérativement d’une nouvelle charte engageante pour la marque envers sa clientèle…

L’avenir d’une entreprise en temps de crise se trouve dans la capacité de son management stratégique à transformer, à terme les contraintes en opportunités. C’est à dire que l’attitude constructive et les décisions stratégiques prises seront cruciales pour la pérennité de cette entreprise. Et cela ne pourra se faire qu’en impliquant réellement et chacun à son niveau, tous les collaborateurs.

P.S. Votre entreprise a période difficile à traverser et vous même avez besoin de prendre du recul. Vous avez besoin de repenser votre stratégie, de réaliser un travail d’équipe; le coaching en stratégie entreprise d’Even RH peut vous y aider; parlons en.



Laisser un commentaire