Être bien dans sa tête, la sieste

Être bien dans sa tête est un passage incontournable pour se sentir heureux dans la vie. En effet, travail stressant, problèmes familles, manque d’estime de soi… toutes les occasions sont bonnes pour se “prendre” la tête.

Pourtant, nous avons des possibilités fantastiques pour nous permettre de gagner en sérénité. Je vais vous parler d’un truc tout simple aujourd’hui. En fait, parmi les conséquences du mal-être, il y a la fatigue qui engendre une grande baisse d’énergie avec toutes ses conséquences.

Pour aider à être bien dans sa tête dans ce genre de cas, je connais une méthode toute simple, la sieste, oui la sieste !  Cela est prouvé aujourd’hui, la sieste fait gagner du temps à ceux qui sont fatigués ou en manque de sommeil…

La sieste, un atout stratégique

Comment me direz-vous ? Et bien en permettant à ses bénéficiaires de compenser des heures de sommeil. la sieste permet aussi de compenser certaines faiblesses dues à une trop grande fatigue !

Dans une de ses études, l’association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) avait relaté des statistiques sur la performance.

L’étude de l’ANDRH révélait, de mémoire, qu’un professionnel fatigué travaillait seulement à 30 % de ses capacités. A contrario, être bien dans sa tête et en forme, remontait ce chiffre entre 70 et 80 % de force de travail !

Je sieste, tu siestes, il sieste…

Sachez également que le verbe siester est inclus dans les dictionnaires Le petit Larousse et le petit Robert 2016 ! Cette seule consécration de la sieste explique à elle seule l’ampleur du phénomène.

La meilleure solution qu’ont trouvé nombre d’entreprises modernes pour diminuer ce fléau, c’est d’instaurer la pratique de la sieste. En d’autres termes, un professionnel travaille mieux et plus vite sur une journée de travail en pratiquant la sieste. Ainsi, les entreprises les plus performantes songent à instaurer ce type de repos, certaines le pratique déjà. Je citerai pour exemple Price water house coopers.

Au niveau des nations, la Chine, un pays pas vraiment connu pour la nonchalance de ses ressortissants, a inscrit la sieste dans sa constitution depuis 1948.

Être bien dans sa tête réclame de bien se relaxer notamment grâce à la sieste. Un coach mental ou un coach de vie Paris ; ou encore un coach professionnel Paris vous y aide.

Un lieu pour la sieste

Être bien dans sa tête la sieste

Aujourd’hui encore, de l’ouvrier au chef d’entreprise, tout le monde en Chine a droit à sa demi-heure de sieste. La raison ? Et bien les études ont largement prouvé que cela assurait un bien être et une meilleure productivité. La sieste limite aussi les accidents du travail.

Pour aller plus loin, être bien dans sa tête, c’est faire plus attention à soi et aux autres. Être bien dans sa tête, c’est aussi limiter les comportements parasites ; ceux qui peuvent nous porter préjudice. Et la sieste est un élément stratégique simple et quasiment gratuit pour cela !

La sieste un atout et une obligation

Je pratique la sieste comme beaucoup d’autres. Mais moi, c’est par obligation ! En effet, depuis mon jeune âge, j’ai une tendance à la narcolepsie. Non, non, je ne prends pas de narcotiques et je ne suis pas non plus épileptique ! La narcolepsie, c’est un accès brusque de sommeil ; ça vous tombe là, comme cela pan !

Cette sieste obligée m’a joué bien des tours. Je me souviens notamment quand, adolescent, j’ai du aller au village avec mon amie de l’époque. A peine les premiers remous de la route passés, je me suis endormi net.

La suite ? Euh, et bien je n’ai plus revu ma copine… et elle doit encore croire que je me moquais d’elle ! Cette anecdote peut s’avérer bien plus préjudiciable si cela vous arrive dans le cadre du travail. Or, la mise en place de la sieste est bénéfique pour tout le monde.

Mise en place de la sieste

Cette mise en place doit être acceptée et reconnue par le plus grand nombre. Pour ce faire, il faut arriver à dépasser les croyances limitantes de ses potentiels bénéficiaires. Pour cela, la communication et la pédagogie sont nécessaires. La communication explique les bienfaits de la sieste, la pédagogie la fait comprendre…

En somme, pour plein de raisons, fatigue, narcolepsie, mauvais sommeil et j’en passe, la sieste est un véritable atout stratégique. C’est un atout pour simplement être bien dans sa tête comme un atout pour l’entreprise. Les bienfaits de ce repos compensateur sont vastes.

La sieste permet donc une  meilleure satisfaction au travail. Mais elle permet également de combattre le stress et le risque du syndrome d’épuisement personnel. La sieste c’est encore, d’après des médecins comme Christophe André, une hausse des défenses immunitaires et une baisse des risques cardiovasculaires, etc. Je peux vous en écrire une page ainsi !

Comprendre et pratiquer la sieste

Connaissez-vous le point commun entre l’ancien président Jacques Chirac, l’animateur de télévision Philippe Bouvard et l’artiste Salvador Dali ? Et bien, ils ont tous pratiqué la sieste ! Aujourd’hui, beaucoup de gens, célèbres ou anonymes acceptent ce fait. Car, être bien dans sa tête passe par notamment cette étape simple et redoutablement efficace.

Dans les faits et pour simplifier, il y a trois sortes de sieste :

La sieste classique

Une sieste classique dure entre 15 et 20 minutes ; ce qui est une bonne moyenne pour un sommeil réparateur. Cette sieste correspond à environ deux heures de sommeil.

Toutes les siestes se pratiquent à la lumière du jour pour que le métabolisme fasse la différence entre cette relaxation et le sommeil classique. La sieste classique est vraiment le compromis pratique entre les nécessités professionnelles et nos besoins fondamentaux.

Pour ma part, je me programme mentalement pour faire la sieste. Ainsi, je visualise ma sieste et ses bienfaits. Cela est assez facile avec un peu de pratique. Cette visualisation est une technique de PNL que je pratique avec les clients qui en ont besoin.

La sieste flash

Cette petite sieste est aussi appelée micro-sieste. Pour la pratiquer, le peintre Salvador Dali tenait un trousseau de clefs dans une main, la chute de ce trousseau marquait la fin de sa sieste. Ce repos réparateur ne dépasse pas 10 minutes. Pour ma part, je reste calé au fond de mon fauteuil, et je me laisse aller. Je me réveille dès que ma tête commence à dodeliner. Être bien dans sa tête, c’est aussi la laisser aller!

La longue sieste

Une personne en grande dette de sommeil est un danger pour elle et pour la société. Ce danger va de la somnolence en voiture aux risques accrus d’accident du travail en passant par la fatigue généralisée. En effet, on ne peut pas être bien dans sa tête dans de tels cas.

Le syndrome d’épuisement professionnel, autre nom du burn-out, peut sonner alors à la porte. La longue sieste est un passage obligé dans ce cas. Elle peut durer jusqu’à 1 h 30. En tout état de cause, si ce besoin de longue sieste est répété, il faut consulter un médecin spécialiste.

De l’art de la sieste

Vous avez du mal à faire la sieste ? Dans le train-train quotidien, ce n’est pas facile de se discipliner. Les périodes de vacances sont un bon moment pour s’y entraîner. En effet, être bien dans sa tête est plus facile en vacances.Train, vous avez dit train ? Lisez donc cet article du journal Le Monde sur la sieste dans le train.

Pour apprendre à pratiquer la sieste, il vous faut dépasser vos croyances limitantes ? A titre personnel, un coach de vie Paris d’Even RH peut vous accompagner. A titre de votre travail, ce sera un coach professionnel Paris.

Sieste et équipes postées

Dans tous les cas, le coach travaillera sur vos propres problématiques ou celles de vos équipes au travail. Cela est particulièrement vrai pour les équipes postées. Ces équipes qui travaillent essentiellement en horaires décalés sont les plus concernées par le besoin de sieste.

En effet, le rythme circadien de ces professionnels est très perturbé (pour simplifier, la capacité d’absorber les cycles jours/nuit). Pour eux, seul la sieste peut efficacement atténuer les risques de fatigues exacerbées.

Le “bar” pour un coup de barre

Au jour le jour, vous pouvez également fréquenter un bar, oui, un bar ! Mais celui là vous aidera à compenser justement les coups de barre ! Je veux parler d’un bar à sieste.

Virginie et Christophe ont créé le premier bar à sieste au monde. Ce couple permet ainsi aux personnes de passage de se faire une petite sieste. Leur bar, le ZZZen, est un lieu propice pour pratiquer la relaxation. Vous pouvez y aller comme cela ou durant vos pauses de travail…

Bon, c’est bien tout ça mais, ça va être l’heure de ma petite sieste !

Être bien dans sa tête, c’est être efficace autant pour soi que professionnellement. Pour cela, la sieste est un avantage stratégique majeur. Une entreprise ou une collectivité sachant mettre cette pratique en place sera toujours plus compétitive, toutes choses égales par ailleurs.

P.S. Et vous, que pensez-vous de la sieste ? Comment la pratiquez-vous ? L’avez-vous mis en place au sein de votre travail ? Exprimez-vous. Et comme toujours, si vous préférez en parle en privé, contactez moi.

N’hésitez pas à partager cet article dans les réseaux sociaux, que les “siesteurs” soient les plus nombreux possibles.

Daniel PARAISO pour Even RH, “la performance par l’humain”

 

 



Laisser un commentaire