Cherche emploi désespérément

Cherche emploi désespérément, ces termes affichés sur un grand carton que brandissait une jeune femme m’avaient troublés. Cela s’est passé récemment au sein d’une grande artère parisienne. Étant pris par le temps, j’ai continué ma route tout en me questionnant sur les raisons d’une telle désespérance.

D’après mon expérience, trois raisons essentielles peuvent expliquer ce genre de désarroi.

  1. Vous êtes en fin de droit;
  2. Vous ne supportez simplement pas votre situation de chômage;
  3. Vous avez peur du regard des autres.

En tout état de cause, il est important de ne pas vous mentir à vous même… quelles sont les vraies raisons de votre échec? J’en ai noté quelques unes possibles:

  • Grâce à vos qualités, vous aviez un travail surdimensionné sur le papier et vous refusez tout travail en dessous
    Cherche emploi avec Cojob, c'est plus facile et moins fastidieux

    L’ambiance conviviale de Cojob

    de ces compétences reconnues;

  • Vous ne relancez pas vos candidatures, qu’elles soient sans suite ou pas;
    Vous changez d’avis à chaque conseil ou avis d’autrui;
  • Vous ne pouvez plus rester seul(e): On peut se sentir seul avec du monde autour de soi. On peut se sentir seul quand on ne sait plus écouter, on peut se sentir seul d’avoir écouté tout le monde et n’importe qui.
  • Une des raisons principales dune instabilité professionnelle? La perte de confiance en soi. On y reviendra.

Cherche emploi en fin de droits

Une chose troublante m’est arrivée deux ou trois fois en une dizaine d’années d’accompagnement à l’emploi. J’ai surtout le souvenir d’un manager qui m’avait consulté après 16 mois de recherches infructueuses.
Il s’avère que nous avons assez rapidement mis court à l’entretien. En effet, ce manager voulait que je lui signe un document attestant que je lui trouverai du travail dans les 7 mois qui lui restait avant la fin de ses allocations chômage!
Vous comprendrez que la seule exigence de ce manager pouvait expliquer son problème; réussir à sa place ce qu’il n’avait pas su faire tout seul en 16 mois! La leçon à tirer de cet exemple? N’attendez pas d’être sur la pente descendante pour vous faire accompagner par des professionnels!
Et si c’est une question d’argent, personnellement j’en tiens compte si le professionnel me prouve qu’il est prêt à s’engager et à suivre ce qui aura été décidé ensemble. Maintenant, si vous avez trop d’orgueil pour vous faire accompagner, d’autres solutions sont possibles que vous pouvez vous-mêmes initier.

Cherche emploi à plusieurs

Marie Grimaldi et Clémentine Bouyer, malgré leurs beaux diplômes, se sont aussi retrouvées au chômage. Pour autant, en femmes d’action, elles ont vite compris que l’union pouvait faire la force. Ensemble, elles ont alors créé le collectif Cojob.

Grâce à cette belle initiative, des dizaines de professionnels en France retrouvent chaque jour le sourire et ont quitté

Cherche emploi, si on travaille à plusieurs et en synergie, cela prend beaucoup de sens.

Chercher un emploi grâce au collectif

le champ du désespoir. En effet, cette initiative collaborative a été reprise grâce à Marie et Clémentine. Et bon nombre de managers comme elles; comme bien d’autres professionnels, retrouvent du travail assez rapidement à travers toute la France.

Je peux vous dire que ces deux jolies jeunes femmes ont ainsi fait preuve d’abnégation. En effet, sans vraiment innover, elles ont accompli un vrai travail efficace et porteur en sachant aller jusqu’au bout de la démarche. Ce talent a d’ailleurs été salué par le journal “Le Monde”!

Cherche emploi désespérément

Vous pouvez être désespéré après avoir tout tenté mais, là, je vous réponds tout de suite, si l’innovation existe c’est que l’on n’a jamais tout tenté! Car on peut tenter des choses, mal les tenter mais quasiment jamais tout tenter!
Si la raison de cette désespérance est de ne plus supporter le regard des autres, vous avez la réponse ci-dessus. Marie et Clémentine étaient comme vous, elles ont cherché des professionnels comme elles.
Si l’accompagnement d’un professionnel et la recherche collective ne vous convienne pas, c’est probablement que vous avez des choses plus profondes à régler. Je pense notamment au manque de confiance en soi et à la procrastination.
J’ai évoqué le travail sur comment reprendre confiance en soi et sur l’estime de soi dans plusieurs articles précédents. Quant à la procrastination, les avis sont encore assez partagés sur sa cause. Aussi, je vais plutôt vous donner des pistes pour la dépasser.

Cherche emploi à petits pas

Pardonnez moi cette métaphore mais, si vous pratiquez le footing et que avez les jambes arquées comme moi (ma seule ressemblance avec Lucky Luke) vous avez tout intérêt à petits pas. Pourquoi me direz-vous? Avec des jambes arquées, le plat du pied subit une inclination latérale par rapport au sol. Les petites foulées vous permettent de mieux contrôler votre course et donc vos appuis. De plus, outre profiter du plaisir d’un footing, cela vous évite, à terme, de subir de grandes douleurs au dos!

Chercher un emploi à petit pas, c’est un peu ça… c’est trouver la plus petite (dé)marche qui vous permettrait d’aller concrètement vers l’emploi qui vous attend quelque part. J’ai un exemple très concret de petits pas. Plutôt que de faire un bon CV et le “balancer” à des centaines d’entreprises, ce qui est, en général, contre-productif, je vous cite quelques bonnes étapes que je pourrais vous détailler sur demande:

  • Remettre les choses à plat, où en êtes vous précisément?
  • Quel est votre objectif ici et maintenant?
  • Quelles sont les démarches susceptibles de répondre à votre objectif?
  • Avez-vous pensé à l’étranger, aux associations, à la création d’entreprise?…
  • Qui ou quoi pourrait répondre à votre besoin?
  • Quelque soit votre besoin, prenez un maximum de renseignements utiles
  • Si besoin est, établissez un CV et un seul adressé à l’entité envisagée
  • Relancez l’entité dans les 15 jours suivant votre envoi

Cette liste des actions possibles n’est pas exhaustive et dépend de vos projets ici et maintenant. Et avant tout, croyez en vous… et croyez à la force du collaboratif!

P.S. Si cet article vous a interpellé, partagez le partout où il vous semblera bon de le faire. Merci également pour vos commentaires. Daniel PARAISO, coach professionnel.



Laisser un commentaire